Les infrastructures de recharge sur le lieu de travail: un passage obligé pour favoriser la vente de voitures électriques

Selon le Los Angeles Times qui se base sur des données publiées par le  U.S. Department of Energy, le nombre de bornes de recharge publiques et privées disponibles aux Etats-Unis dépasserait les 7,800 unités (dont plus de 1,500 pour l’état de Californie).

Addenergie charging station

Dans un article récent (en anglais) intitulé Jump-starting electric vehicle sales with workplace charging stations, Catherine Green, journaliste au LA Times, démontre que le marché de la voiture électrique restera probablement un marché de niche de l’industrie automobile tant que les conducteurs ne verront pas un développement significatif des infrastructures de recharge. Elle met l’accent sur le rôle fondamental que doivent jouer les infrastructures disponibles sur les lieux de travail : « il ne suffit pas de mettre une borne de recharge à chaque coin de rue où se trouve une station essence. Comme cela prend plusieurs heures pour une recharge complète, cela risquerait, entre autres, de provoquer de véritables problèmes de stationnement. Même si les conducteurs se mettaient à acheter des voitures électriques en grand nombre, les infrastructures devraient s’adapter aux usages.

Si la recharge débute généralement à domicile par le biais d’une borne résidentielle qui coûte entre 500 $ et 2000 $, le vrai défi pour développer la voiture électrique et lever les barrières liées à la peur de manquer d’autonomie et de rester en panne sèche au bord d’une route, serait d’avoir un parc de bornes de recharge sur les lieux de travail. Celles-ci offriraient la possibilité aux employés possédant un véhicule électrique d’assurer leur trajet pour aller travailler et d’avoir la possibilité de recharger leur batterie pendant les heures de travail pour augmenter leur autonomie ».

« Cela aiderait effectivement à augmenter la viabilité du marché de la voiture électrique » précise John Boesel, dirigeant de Calstart, une firme de consultation spécialisée en transports propres. Selon des chiffres fournis par l’entreprise Ecotality, les bornes sur les lieux de travail sont trois fois plus utilisées que les bornes de recharge publiques.

Catherine Green conclut son article en insistant sur le fait que le plus grand défi des fabricants de bornes de recharge est de convaincre les grands employeurs des secteur publics et privés de voir les infrastructures de recharge comme un bénéfice et non comme une dépense. Ensuite, chaque employeur a le choix d’offrir l’électricité gratuitement à ses employés ou de proposer de leur vendre à un tarif à l’heure de charge ou au kilowatt/h.

Pour aller dans ce sens, le US Department of Energy a lancé en janvier 2013 une campagne intitulée EV Everywhere Workplace Charging Challenge pour soutenir les employeurs dans leur effort d’implantation de bornes de recharge. Le programme n’offre pas d’aide financière mais apporte des services de support technique et de planification pour faciliter les projets. 48 compagnies dont Google, General Electric, 3M et Duke Energy ont déjà été convaincues et ont installé au moins une borne de recharge sur chacun de leurs sites.

Reference : LA Times ( Catherine Green) – By email : catherine.green@latimes.com or by Twitter: @c_s_green

Articles suggérés

Laisser un commentaire

+