Trop de voitures électriques sur les lieux de travail…et pas assez de bornes de recharge !

Comme le mentionne un récent article du San Jose Mercury News, les employeurs de la Silicon Valley font face à un problème inattendu. L’engouement de leurs employés pour la voiture électrique et le manque d’infrastructures de recharge sur les lieux de travail commencent à provoquer son lot d’insatisfaction.

L’offre de bornes de recharge est devenue très inférieure à la demande

Borne de recharge électriqueLa journaliste Diana Hull évoque notamment le cas de la compagnie de logiciel SAP. L’entreprise a décidé d’installer 16 bornes de recharge électrique en 2010 sur son site de Palo Ato afin de contribuer à un effort global de développement durable.  A peine 3 ans plus tard, la compagnie fait face à un problème classique et en forte augmentation dans la Silicon Valley : il y a plus de véhicules électriques que de bornes de recharge! Plus de 60 des 1 800 employés du site roulent électriques, la demande en bornes de recharge dépasse largement l’offre provoquant quelques incidents notoires. Le fond du problème vient du fait que cette croissance forte de la demande n’a pas été anticipée et surtout que l’infrastructure de recharge existante n’est pas facilement évolutive.

AddÉnergie a développé une offre « Employeur » flexible et évolutive

C’est en pariant sur un tel développement de la voiture électrique qu’AddÉnergie a structuré sa nouvelle solution, le RéseauVER – Volet Employeur. Si le déploiement du parc de voitures électriques est moins rapide au Canada qu’aux États-Unis, il n’en demeure pas moins important. La nouvelle offre a donc été pensée pour être évolutive afin d’accompagner les employeurs dans leur efforts de proposer une recharge sur le lieu de travail à leurs employés qui possèdent un véhicule électrique.

C’est notamment en structurant une alimentation des bornes en cascade sur une même alimentation électrique (un seul disjoncteur de 40A à 125A pour 1 à 10 bornes) qu’AddÉnergie a apporté une solution au problème. L’ajout d’une nouvelle borne peut donc se faire rapidement et à peu de frais par l’entreprise. Cette flexibilité est renforcée par le le biais d’un système intelligent de gestion du parc de bornes qui permet également à l’employeur de gérer optimalement la recharge des véhicules selon la puissance disponible du bâtiment. Une répartition de la puissance disponible est alors effectuée sur plusieurs bornes de façon dynamique. Avec pour conséquence de diminuer les coûts énergétiques reliés aux pointes de consommation.

Référence : Charge rage : Too many electric cars, not enough workplace chargers (San José Mercury News Business )

D’autres articles parus récemment traitent du même sujet et démontrent que le volet Employeur de la recharge électrique est devenu stratégique :

– Electric Vehicle-Charging Station Shortage in Silicon Valley (From NBC Bay Area)

 – Workplace charging: Employers face a maze of issues when considering EV chargin (From Charged, Electric vehicles magazine)

Pour en savoir plus sur l’offre de AddÉnergie : cliquez-ici…

Suggested articles

5 comments

  1. Jean-Francois Gagnon, le 4 février 2014 à 09h13

    Je comprend que AddEenergie et Circuit Électrique proposent des bornes spécialisées. Par contre, dans biens des cas, la bonne vieille prise 120 V serait suffisante étant donné la durée passée par le véhicule dans le stationnement. En faites vous également la promotion?

    • Louis Tremblay, le 5 février 2014 à 00h22

      De notre côté et pour l’avoir vécu à nos bureaux et avec des clients, la prise 120V est loin d’être bien adaptée pour recharger des VE, et ce, pour plusieurs raisons:

      1. Les prises 110 volts n’ont généralement pas été conçues pour un grand nombre de cycles d’utilisation (au mieux quelques centaines) ni pour transférer un fort courant sur des périodes prolongées. L’usure des contacts de ces
      prises risque fort d’endommager les équipements. En résumé, les prises ont tendances à chauffer et ont y voit se développer une résistivité qui progressivement détériore l’extension d’appoint niveau 1 qui devra être remplacer.
      2. Sortir et ranger l’extension niveau 1 de la voiture, pour ensuite la ranger, et surtout dans les conditions actuelles, c’est vraiment désagréable et contraignant (l’extension est sous la neige, difficile à enrouler au froid, se fait pelleter par les déneigeurs, etc.).
      3. Les extensions niveau 1 ont commencé à être la cible de voleur qui revende le tout sur ebay et autres aux US.
      4. La vitesse de recharge est inacceptable pour les véhicules complètements rechargeables et grandement insuffisante pour les employers qui quittes le travails pour des rencontres ou autres.
      5. Par temps froid, la recharge de niveau 1, même pour la Volt, est grandement ralenti en raison du véhicule qui demande plus de puissance pour les systèmes auxiliaires.
      6. Même pour l’employeurs, les prises 120V n’ont pas vraiment d’avantage. Leur coût d’installation est à 90% le même que des bornes de recharge de 4 fois la puissance. Leur incapacité à être géré en fonction de l’appel de puissance occasionne des frais d’appel de puissance de l’ordre de 180$ à 275$ par année, ce qui dépasse largement les frais de gestion annuelle d’une borne de recharge intelligente qui assure la tranquillité d’esprit aux employeurs.
      7. etc.

      Enfin, tel que discuté, je crois que les prises 120V sont plutôt un frein à l’adoption des VE selon moi, et je ne parle pas nécessairement des early adopters, mais je parle d’une adoption massive qui se produira lorsque les gens plus conservateurs se mettront de la partie. Ainsi, je crois que l’infrastructure qui doit être déployé de doit pas être une simple patch à la réalité actuelle, mais plutôt une infrastructure bien planifié qui prends en compte chaque aspect présent et futur de la recharge . Les gens moins optimistes que nous (mon beau-frère, etc.) se lasse très vite de complexité du genre (sortir son extension) et/ou de payer 500$-1000$ pour remplacer l’extension de niveau 1 (lorsqu’usée ou volée). C’est ce que j’ai remarqué en prêtant ma voiture. Et je dois dire pour me confesser, que je n’apprécie gère avoir à sortir cette extension quand je suis en visite chez le beau-frère pour souper le samedi… Tel qu’on la nomme, c’est une extension d’appoint et non une solution de tout les jours.

      Je suis par contre ouvert aux idées et expérience de chacun, mais je suis un fervent défenseur de la simplicité et la convivialité.

      Au plaisir tous le monde,

      Louis

  2. Eric Leclair, le 4 février 2014 à 10h28

    En effet Jean-Francois. Une prise 110V serait parfait…..mais même ça, c’est diffcile à avoir. Dommage, il avait une époque ou il en avait partout (pour les blocs heater).

  3. Jean Paquette, le 4 février 2014 à 21h11

    Bonsoir,
    je vous ai signalé il y a quelques jours que votre localisateur ‘indiquait plus vos bornes au 1000 de la Gauchetière. Ont-elles disparues?
    PS: effectivement, le 120 volt est ok pour la majorité des travailleurs qui ne se déplace as durant la journée. C’est ce qu je fait tous les jours et les 9 ou 10 heures au bureau me permettent de me recharger complètement (Volt 2012)

    • Louis Tremblay, le 5 février 2014 à 00h26

      Bonsoir M. Paquette,

      Suite à une vérification du portail Web du RéseauVER, nous remarquons que les bornes du 1000 de la Gauchetière ton bien affiché…

      Je valide à l’interne et vous reviens s’il y a une explication logique.

      Au plaisir,

      Louis

Laisser un commentaire

+