Le potentiel des Smart Grids : de nombreux acteurs présents sur le marché et à travers le monde (2/3)

Smart GridsLes Smart Grids se démarquent par leur efficacité et jouent un rôle de plus en plus important. Avec des avantages concrets et une utilisation simple, cette gestion intelligente des réseaux électriques attirent de nombreux acteurs. Entre partenariats et rachats de petites sociétés, le secteur commence à prendre de l’importance et pourrait représenter un marché de 71 milliards de dollars dans les dix prochaines années.

Les Smart Grids ont déjà envahi plusieurs pays comme peut le témoigner Malaga. La ville espagnole a en effet mis en place le programme « Smart City », qui vise à créer un réseau électrique intelligent et reposera notamment sur l’utilisation des énergies renouvelables. Ce projet, qui a débuté en 2009, permettrait à la ville de réaliser une économie d’énergie de près de 20%, soit une réduction de 6 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

Au niveau de la France, les réseaux électriques intelligents sont également en plein essor. GreenUnivers a en effet recensé plus de 20 projets concrets, développés à toutes les échelles (territoire, ville et quartier, bâtiment) et à différents stades d’avancement. Le groupe EDF se démarque alors avec sa participation à au moins 8 projets sur 23. Au niveau géographique, les Smart Grids s’étendent aussi bien à la métropole qu’aux départements d’outre-mer et montrent ainsi l’importance des projets.

Malgré les efforts de chacun, c’est le Japon qui prend la tête avec Toshiba et sa récente acquisition de Landis+Gyr, pour la modique somme de 2.3 milliards de dollars. La société suisse est déjà bien présente dans le domaine. Grâce à ses compteurs électroniques communicants, elle compte désormais plus de 8000 clients dans 30 pays différents. Ce rachat permettrait donc à Toshiba de s’imposer en tant qu’acteur dominant puisqu’il pourrait en tirer une part de 8.55 milliards de dollars (estimations du groupe).

Et en aval ?

Les consommateurs ont également leur mot à dire puisque le succès des Smart Grids dépendra de l’adhésion de ces derniers à ce nouveau concept. De la même manière que pour Internet et les téléphones mobiles, les réseaux intelligents ont besoins d’être utilisés pour se développer. C’est alors que rentre en jeu les logiciels, qui seront une phase clé de déploiement. Il faut que les consommateurs se sentent impliqués et prennent le contrôle de leur consommation. Et c’est grâce à des logiciels simples, rapides et pratiques que les Smart Grids vont se multiplier, d’autant plus que les technologies de l’information (réseaux sociaux, Smartphones …) sont de plus en plus poussées.

Il reste cependant à régler le problème de la gestion de données comportementales, qui pourrait être un frein à l’adhésion. Les consommateurs doivent donc être conscients de l’opportunité de ces réseaux : mieux connaître sa consommation en temps réel et la maîtriser de manière efficace.

Les Smart Grids vont désormais tenir une place importante dans notre quotidien. Et les véhicules électriques dépendront également de ces systèmes lors de la recharge de batteries.

Articles suggérés

1 commentaire

  1. on une seule planète ou on peut vivre pour le moment!, le 26 octobre 2012 à 19h19

    Allons y pour les smartgrid
    c’est bien pour la poche
    c’est bien pour la planète
    ………………………………….

Laisser un commentaire

+