La Chine s’impose sur le marché des véhicules plus verts

salon automobile shanghai 2011

Crédit photo : Gabriel Gélinas - guideautoweb.com

Le leader mondial sur le marché automobile laisse découvrir de nouvelles perspectives. La Chine prévoit en effet de réitérer son leadership sur le segment des véhicules verts. Nombreux sont les acteurs qui souhaitent désormais collaborer avec l’empire céleste.

Les constructeurs automobiles ont dû relever le défi de séduire le marché chinois lors du salon de Shanghai du 23 au 28 avril dernier. Le challenge était de mettre en place des joint-ventures, comme il est de coutume dans l’économie chinoise. Plus concrètement, General Motors a élaboré un modèle spécialement conçu pour les chinois. Son homologue français PSA prévoit d’adopter la même stratégie. Dans un autre registre, le spécialiste français des pneumatiques, Michelin, signe à son tour un accord pour une coentreprise. Face à un tel enthousiasme pour son marché, la Chine aspire à développer une notoriété à l’échelle mondiale, notamment grâce au groupe SAIC. Pour se faire, elle compte bien s’accaparer de 20% des parts d’un marché florissant des véhicules à zéro émission.

Des investissements encourageants

Le gouvernement chinois prévoit un investissement de 15 milliards de dollars dans les véhicules à énergies nouvelles mais aussi dans le domaine de l’électrique. De quoi rassurer et inciter les constructeurs automobiles. Ces mesures auront en tout cas encouragé le numéro un chinois de l’automobile SAIC qui se lance dans les véhicules verts. Bénéficiant d’une brève expérience dans le domaine avec la Roewe 750, une berline hybride lancée l’année passée, le groupe prévoit d’investir 2 milliards de dollars dans les véhicules et équipements plus verts. On devrait dès lors assister au lancement de la nouvelle hybride Roewe 550 fin 2011.

Une collaboration stratégique

Afin de renforcer sa position de leader, la Chine a décidé de s’entourer de spécialistes tels que Better Place et Johnson Controls-Saft. Un partenariat sur l’échange de batteries automobiles en Chine a été conclu entre Better Place et China Southern Grid, permettant, entre autre, le développement d’un réseau de véhicules électriques. Concernant le système de batteries des véhicules électriques, Beijing Electric Vehicle Company (BEVC) a désigné Johnson Controls-Saft pour l’approvisionnement de ses batteries. Autant d’acteurs qui permettront sans doute d’atteindre l’objectif posé par le gouvernement de un million de voitures électriques en 2015.

Devenir leader sur le marché des véhicules verts représente un sérieux défi pour l’Empire du Milieu. Il reste cependant à portée de main grâce à une mentalité adéquate en termes de développement mais aussi grâce au soutien de tous les partenaires gravitant autour.

Articles suggérés

Laisser un commentaire

+