Le marché américain séduit par les voitures électriques !

Malgré une part encore très minoritaire, le segment des voitures rechargeables et tout électriques commence à prendre son envol aux États-Unis depuis le début de l’année 2012 malgré des prix nettement plus élevés et des coûts d’entretien qui atteignent parfois 6.000 dollars de plus que les voitures classiques à essence.

Les voitures électriques partent à la conquête du marché US

Chevrolet volt 2011 voiture hybride

Chevrolet Volt 2011

Après un démarrage assez timide en 2011 par rapport aux prévisions, 2012 serait-elle l’année du démarrage ? Le marché des véhicules hybrides ou 100 % électrique commence en effet à décoller aux États-Unis, selon les dernières statistiques semestrielles publiées par les constructeurs automobiles. En effet, ces dernières annoncent plus de 42 000 voitures rechargeables entre janvier et juin, un chiffre qui correspond au double des ventes réalisées au premier semestre de l’année dernière. La performance la plus remarquable est signée par General Motors, le constructeur automobile américain a écoulé 8 817 unités de son hybride Chevrolet Volt de janvier à juin 2012, dépassant ainsi le nombre des ventes totales de l’ensemble de l’année 2011.

De son côté, le japonais Toyota a vendu plus de 4 300 unités de la dernière née de la famille de voitures hybrides Prius depuis le lancement du modèle en mars, en dépit de son prix de 32 000 dollars minimum soit 30% de plus que son modèle d’entrée de gamme.

La Leaf de Nissan, vendue à 35 000 dollars l’unité et considérée comme l’une des pionnières du marché des véhicules électriques, a vu ses ventes légèrement diminuer pour s’établir à 3 148 unités en juin dernier, faisant les frais d’une concurrence de plus en plus sévère.

Le haut de gamme profite également de l’embellie

Dans le segment haut-de-gamme de ce marché, les ventes se portent bien également. Fisker Automotive a indiqué avoir écoulé plus de 1 000 unités de son modèle sport Karma depuis le début de l’année. Un modèle de luxe pourtant vendu à 105 000 dollars. Dans le même créneau, il faut patienter pour obtenir la Tesla Model S qui fait l’objet d’une longue liste d’attente. Annoncée par le constructeur californien comme « la première berline électrique haut-de-gamme » et objet prisé par les stars du show-Business, elle a été lancée en juin avec un prix pour le modèle de base débutant à 50 000 dollars.

L’Europe et la France en retard ?

Le marché européen ne peut se targuer d’avoir les mêmes statistiques ronflantes. En dépit de l’affluence de nombreux modèles hybrides et tout électriques sur l’ensemble du Vieux-Continent, le secteur pâtit encore du scepticisme des acheteurs européens vis-à-vis de la fiabilité de la technologie électrique, de ses performances et d’un prix encore trop élevé par rapport aux voitures traditionnelles.

La France de son côté semble particulièrement concernée par ce retard. Seules 112 voitures 100 % électriques furent immatriculées sur le territoire de l’hexagone en juin 2012. Même si les observateurs attendent un rebondissement du secteur avec l’arrivée de la Renault Zoé d’ici la fin d’année, le pessimisme règne sur une possible croissance des véhicules électriques à long terme…

Sources : Blog Voitures électriques et GoodPlanet (communiqué AFP)

 

Articles suggérés

2 commentaires

  1. David, le 23 juillet 2012 à 12h36

    J’ai relevé une petite erreur dans votre article:
    « …Toyota a vendu plus de 4 300 unités de la version tout-électrique de sa famille de voitures hybrides Prius… »
    Il n’existe pas de version tout-électrique de la Toyota Prius. Vous faites probablement à la version hybride branchable.

    • Louis Tremblay, le 29 juillet 2012 à 22h56

      Bonjour David,

      En effet, tu as vu juste. Nous corrigerons le tout! Merci de nous suivre et n’hésite pas si tu vois autre chose.

      À bientôt,

      Louis

Laisser un commentaire

+