Le potentiel de croissance du marché américain de la voiture électrique reste à concrétiser

Une étude réalisée en 2013 et publiée par « Consumers Union » en collaboration avec Union of concerned scientists (UCS) démontre que 42 % des ménages américains pourraient utiliser une voiture électrique. Ils ne sont cependant pas plus de 1% à avoir franchi le pas…

Ceci est d’autant plus vrai que 56% des familles américaines ont accès à une infrastructure de recharge et que 69% des conducteurs ne dépassent pas 60 miles par jour lors de leurs déplacements de fin de semaine (soit une distance compatible avec l’autonomie moyenne des voitures électriques disponibles sur le marché).

Les personnes sondées sont par ailleurs, dans une proportion de 65%, conscients que les voitures électriques constituent une part essentielle de l’effort de leur pays, en terme de transports, pour réduire la consommation de pétrole et lutter contre le réchauffement climatique.

Voici en infographie les faits saillants de cette étude qui démontre, entre autres, que le potentiel de développement du véhicule électrique aux États-Unis reste encore à concrétiser :

electric vehicles charging atation

Source : Union of concerned scientists

Pour acéder à l’étude complète, cliquez-ici…

 

Suggested articles

7 comments

  1. Germain Philibert, le 17 avril 2014 à 08h28

    Aucune borne 440 nulle part ! Conséquence: pour me rendre à Shawinigan-Sud à partir de Beaupré,
    je dois refaire le plein pendant 2h30 chez Germain Nissan à Donnacona alors que je pourrais le faire
    en 20 minutes avec une borne 440. Je me sens comme un cobbaye envers lequel on manque de respect.
    Les rats de laboratoire sont mieux traités que les propriétaires de tout électrique. Je me sens parfois
    comme un extra-terrrestre; après 22,000 kilomètres d’effectués, je n’ai rencontré aucune LEAF sur ma route. Pas étonnant: les vendeurs des concessionnaires n’en possèdent même pas ! Pourra-t-on s’attendre à mieux avec le nouveau parti au pouvoir ? HYDRO-QUÉBEC, NOTRE COMPAGNIE À TOUS
    LES QUÉBÉCOIS, DORT AU GAZ. Je sais d’avance que vous ne publierez pas mon message…

    • Sébastien Grenier, le 19 avril 2014 à 07h05

      J’aime bien votre commentaire Germain. Effectivement que le Québec dort au GAZ, il faut donc le réveiller! C’est grâce à des gens avangardistes comme vous que vous ferez tomber les tabous. Lâchez pas. Je suis le prochain à m’acheter une voiture électrique.

  2. Jean Santerre, le 17 avril 2014 à 09h35

    Bien sûr l’adoption de ce mode de transport pourrait être plus rapide et mieux encadrée.
    La distance réelle ici affronte un concept qui échappe aux gens de UCS.
    Les gens peuvent avoir des besoins légers, mais la nature humaine, à tort ou à raison, préfère avoir une marge de manœuvre significative pour leur transport.
    Les véhicules actuels peuvent répondre à leur besoin, mais pas confortablement à leur besoin.
    L’infrastructure de recharge est un élément important, les bornes de recharge rapide en premiers lieux pour aplanir le principal problème de la voiture électrique, leur faible autonomie actuelle*.
    L’installation de borne a démontré que lorsqu’elles sont déployées, les propriétaires de VÉ augmentent automatiquement leur rayon d’action sans pour autant utiliser les bornes nouvellement installées.
    Je ne jetterais pas immédiatement la pierre au constructeur, tel Nissan, Tesla et bientôt Kia qui ont été des meneurs de jeu dans ce domaine.
    Nissan l’a reconnue il y a quelque temps, et ils lancent d’ailleurs un intéressant programme,’’No charge To charge’*’ aux États-Unis qui semble donner des résultats selon les résultats d’une initiative pilote.
    http://www.plugincars.com/nissan-proves-free-ev-charging-helps-sell-cars-129467.html
    *http://nissannews.com/en-US/nissan/usa/releases/nissan-launches-programs-to-make-leaf-charging-free-and-ez

  3. Pierre Perras, le 17 avril 2014 à 09h41

    Bonjour,
    En particulier M. Germain. Je suis 100% d’accord avec vous , je possède une Tesla et les bornes de recharges ne sont pas très performantes . Pour compenser le manque de volonté réel de nos gouvernements les citoyens doivent prendre le relai, pour ma part j’ai acheté un chargeur commercial qui sera installé lorsque la température le permettra et il sera gratuit pour tous. Pour l’instant je donne le service a tout ceux qui veulent une recharge avec les installations du camping.
    Merci

  4. Gontran Drouin, le 17 avril 2014 à 09h56

    Le  »gouverne et ment » laisse les compagnies pétrolières engranger des profits indécents et nous sommes le seul endroit au monde où il est INTERDIT de transformer une voiture à essence en voiture électrique, la SAAQ refuse la modification. L’industrie automobile n’est pas intéressée à fabriquer des voitures comparables à la Tesla à cause de la simplicité du système, c’est pas  »payant » . Pour faire bonne figure, on nous offre des véhicules électriques bien conçus mais avec des micro batteries pour créer la peur d’avoir peur. Ça prends des braves pour conduire ces véhicules! Pourtant, j’ai 40,000kms au compteur de I-Miev en 2 ans. Même si elle a la plus petite autonomie de toutes, pour mes besoins urbains, soit 90% de mes déplacements, c’est parfais!
    Le seul problème que j’ai, c’est la bagarre avec ma femme pour la conduire…tout un problème! lol

  5. Richard Monette, le 17 avril 2014 à 11h12

    Je suis d’accord avec Germain. Ou sont les bornes de 400 que Hydro Québec devait installé sur la 20 entre Montréal et Québec ???? A Montréal devrait avoir plus de borne que de packometre…

  6. Daniel Gagnon, Bury, Qc, le 17 avril 2014 à 19h50

    J’ai une volt 2014 depuis peu de temps, c’est ma 2ème, j’avais une 2012 j’ai atteint mon 60,000Km en 20 mois consommation moyenne de 4,14 litres/100 Km. Le choix n’était pas difficile à faire l’essayer c’est l’adopter. Rappelez-vous des essais de GM et autres fabricants ily a quelques années, tout le monde voulait acheter son véhicule et pourtant les performances d’aujourd’hui n’était pas au rendez-vous. Au États-Unis les réseaux de recharges gratuits commencent à prendre de l’ampleur. Pourquoi ne vous associeriez-vous pas à un partenaire publicitaire pour vos bornes? L’idée est lancée… à suivre…

Laisser un commentaire

+